Athletisme: Pierre-Ambroise Bosse, la meche seductrice du 800 m

Athletisme: Pierre-Ambroise Bosse, la meche seductrice du 800 m

Lecture en 2 min

le Francais Pierre-Ambroise Bosse apres sa victoire en finale du 800 m a toutes les Mondiaux, le 8 aout 2017 a Londres / AFP

C’est un sacre numero qui, un moment, n’hesitait jamais a demander celui des filles: binaire, jovial et dragueur, Pierre-Ambroise Bosse, sacre champion du monde mardi a Londres, affiche dans le quotidien une image a l’oppose de l’ascetisme du 800 m, sa discipline.

Tout commence par un accent. Pas celui du bassin d’Arcachon, ou il a grandi et ou c’est i  chaque married secrets comment ca marche fois licencie au club de Gujan-Mestras. Non, Bosse ne l’a jamais eu votre accent: il est ne a Nantes, en mai 1992.

L’accent, c’est plutot celui qu’il a decide d’oter a le nom: Bosse, plutot que Bosse, comme ses parents l’avaient inscrit a l’etat-civil.

“Mon nom, c’est Bosse”, avait-il proclame en 2012 a Helsinki, lors de championnats d’Europe qui l’avait revele (medaille de bronze). A sa grande colere de son pere, qui avait voulu retablir la verite.

Peine perdue, +PAB+ a prefere mettre l’accent dans l’existence.

“Je ne me prends gui?re trop la tete avec l’athle. Je joue une guitare, je gratte deux trois accords de Brassens et je regarde des mangas. Je fais l’amour a ma moitie et je bois une biere avec mes potes. C’est zero ou un. Binaire”, s’auto-resume le demi-fondeur de 25 ans.

Binaire, c’est legerement court, jeune homme. Bosse est bien plus riche que i§a.

L’athlete au regard bleu percant n’est jamais qu’un clown. Et il a ressenti le besoin de le faire savoir, un jour a la presse avant les JO de l’an dernier, aussi que le image de fetard commencait a le saouler.

“Vous aimez bien ma fraicheur dans mes declarations, aussi racontez aussi que je travaille”, avait-il calmement demande.

Diagnostique hyperactif dans sa jeunesse, le garcon a i  chaque fois eu de la peine a trouver le sommeil, a se reposer, a se poser.

– ‘L’amour a ma moitie’ –

Alors forcement, ca trotte dans la tete, constamment. L’athletisme ne va etre qu’un moment de passage dans sa vie.

Et que pourra beaucoup Realiser la nuit un garcon en pleine force de l’age ? Cela prepare l’avenir, evidemment.

En fevrier dernier, avec un pote, il a lance l’application “Deserve Her”, un site de rencontres, “une start-up lancee en se servant de notre reseau sportif. Mon objectif est de devenir business man”, confie Bosse.

Avec sa meche savamment travaillee, Bosse apprecie soigner le style.

“Ca ne m’interesse aucune faire des etudes, je n’ai gui?re le temps en meme moment que le sport. Alors on fera de la idee votre projet: c’est un blog de rencontres, on souhaite concurrencer Tinder. Ca correspond a mon image et ca ne choquera jamais les individus. C’est tres serieux”, racontait le Francais avant le lancement de l’application.

Bosse n’avait gui?re hesite en 2013, a son arrivee a Moscou Afin de nos Mondiaux, a tweeter un message de salutations a destination de Maria Sharapova.

Attention, le petit homme a depuis trouve l’amour.

“J’ai beaucoup d’idees et j’espere que j’aurais assez de temps ainsi que fonds pour les concretiser”, reflechit-il. “L’athle sert a ca. L’athle, c’est le taf, mais je ne courrais pas sans passion, surtout jamais du 800 m”, souligne-t-il.

“Je vois ma carriere comme une etape dans ma vie et si je dois m’arreter, je m’arreterai, c’est tel ca. J’aurais eu un beau moment de vie a voyager partout, a rencontrer des personnes, franchement j’ai fait de splendides rencontres et j’en suis super fier”.

Pour le moment, Bosse a bien besoin de bosser en sport: a l’athletisme francais d’en jouir.

(Visited 3 times, 1 visits today)

About The Author

You Might Be Interested In

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *